Kiki de Montparnasse

Portrait de Adminloc

Notre avis :

 Une « bio-graphique » qui retrace le parcours chaotique d’une femme libre dans le Paris des années folles. Alice Prin, dite Kiki, modèle de Man Ray, celle qui prêta ses formes au fameux Violon d’Ingres ; personnage sulfureux gravitant en orbite du cercle artistique bouillonnant de l’entre-deux-guerres. 

Ça, c’est pour la légende.

Le portrait que dressent les auteurs de la BD est celui d’une femme qui panse sa blessure originelle - non reconnue par son père, abandonnée par sa mère - d’un emplâtre d’impertinence et d’excès. Modèle et muse d’artistes adoubés depuis, elle finira pourtant sa vie seule, abandonnée par ce monde scintillant auquel elle n’a jamais vraiment appartenu.

Trop libre?

Les dessins en noir et blanc de Catel restituent cette époque avec beaucoup de sensibilité et constituent une part essentielle du plaisir que l’on a à lire cette biographie.

Voir le document
Go to top